mardi 26 avril 2011

Danse et musique à Bonnétable

C’est une histoire à la Clochemerle, ridicule et cruelle, qui oppose dans le Perche Sarthois la France d’en haut à celle d’en bas. Elle se déroule à Bonnétable, ville ainsi nommée parce que les ducs de La Rochefoucauld y faisaient ripaille. Les nobles ont administré la ville pendant des lustres, et puis, démocratie aidant, ils ont cédé la bourgade de quatre milliers d’âmes et de douze mille bovins aux représentants du peuple.

De leur passé au service des seigneurs, bonnétabliens et bonnétabliennes ont conservé le goût des arts. De la musique avant toute chose, mais du menuet aussi. C’est ainsi qu’il y aura bientôt trente ans, quelques esprits éclairés et autres rejetons oubliés de fières lignées créèrent une école associative de danse et de mélodie. L’affaire pris de l’ampleur jusqu’à compter 330 élèves, soit à l’échelle de la petite ville, un habitant en âge de marcher sur 10 et à l’échelle des environs, un habitant sur quinze. C’est considérable !

Mais le succès fait toujours des jaloux, surtout parmi les pêcheurs de voix. Le maire du coquet patelin voisin de Beaufay, comptable-expert de son état dans le civil tomba en jaunisse. Fort de son entregent régional il conçu de faire financer par la communauté des petites communes dont il est président la création d’une école concurrente. Toutefois, pour assurer la réussite de son projet, il fallait d’abord mettre en faillite le vieil établissement. Alors depuis des mois un plan de déstabilisation est savamment mis en œuvre: noyautage des instances de la vénérable association, harcèlement des douze enseignants et de leur directeur, pressions sur les élèves et cerise sur le gâteau : suppression de la subvention municipale qui couvrait le tiers du budget.

Sur le site web de la future école publique, qui sera elle intégralement payée au prix fort par le contribuable, la communauté de communes invite ses administrés à se préinscrire pour la rentrée de septembre. Reste que la bolchévisation de la culture est une priorité des édiles sarthois mal perçue des manants irréductibles. Dans les chaumières on aiguise les archets en prévision de la prochaine fête de la musique.
Il va y avoir du bruit dans le Landernau d’autant qu’il se dit que le Premier Ministre qui est « un pays » a demandé à son Préfet en gants blancs de dépêcher une brigade de sapeurs pompiers pour aller surveiller le feu qui couve façon Sidi Bouzid.

En écoutant la gracieuse danseuse venue me dire à l’ombre des frondaisons de lilas odorants du printemps percheron toute l’indignation qui sourde dans les campagnes, je me demandais si en lançant un post sur la toile, le hasard trouverait un journaliste ami pour relayer le désespoir des joueurs de fluteaux de Bonnétable.

http://www.petitionenligne.fr/petition/petition-pour-le-soutien-a-lequipe-pedagogique-de-lecole-de-musique-et-de-danse-de-bonnetable/1250

48 commentaires:

Anonyme a dit…

Toujours professeur de musique en activité, j'étais salarié d'une Ecole de musique, qui, dès qu'elle a fait partie d'une communauté de communnes, a imposé a ses professeurs des "manières de voir" particulières, que certains de mes collègues n'ont pû supporter (pressing) et technocratisation hallucinante, manque de vrai dialogue et toujours unilatéral,
et on a fini par supprimer mon atelier, peut-être par manque de performances ou divergence de vues?

Bon courage à ceux qui sont resté...

christine a dit…

adhérente
les adhérents sont aussi les dindons de la farce; il leur avait été assuré en assemblée générale et moyennant un vote, que rien ne changerait: les profs seraient repris "nous ne sommes pas des inconscients" disaient les "hauts responsables", des conventions seraient passées, des arrangements possibles... tout baignait, c'était byzance. Bilan: avant même l'ouverture de l'école, 1 prof licencié par l'ancien CA, qui sitôt fait démissionne en bloc mettant en danger toute l'école. Heureusement de preux chevaliers reprennent les rênes ,élus en assemblée générale à laquelle ne participe aucun des "hauts dignitaires "qui ont beau jeu maintenant de se plaindre de leur manque de collaboration: ils ne les reconnaissaient pas avant même de les avoir connus, fort non!,
un 2ème prof de danse diplômée, pris de panique démissionnaire, 1 directeur mis au rencart au motif qu'il n'est pas diplômé cuivre et ne pourra pas diriger la fanfare, plus de subventions, création d'une chorale concurrente au centre social pour accueillir le CA démissionnaire. Mais le nouveau CA , le directeur et l'équipe enseignante tiennent ferme les rênes,et leurs engagements comme ils l'ont toujours fait eux: les cours sont assurés , les profs payés... et qu'apprend on maintenant un directeur du nord sarthe est nommé, même diplômé cuivre, il viendra diriger la fanfare jusqu'à beaufay? , et les cours de danse qu'en est il des cours de danse moderne , je me vois à mon âge sur les pointes et les enseignants nous avons voté pour une école inter communale qui garderait l'équipe actuelle, pas pour de nouveaux inconnus alors que nous en avons de très bons sur place. Qu'est ce que c'est que cette mascarade? nous avons été 200 il me semble à signer pour les garder! adhérents nous sommes aussi électeurs et contribuables. C'est à ça que servent nos impôts! Et on s'étonne après de la montée du front national mais ce sont de tels comportements qui l'enrichissent et il ou plutôt elle,et je ne parle pas de Marine, se frotte les mains bientôt elle pourra se présenter sur le canton de Bonnetable. Gare messieurs les dignitaires. Heureusement il y en a qui tiennent leurs engagements dommage ceux là ne font pas de politique ils font juste de la musique Merci à eux

Jau a dit…

Je suis apolitique mais je sens que cette affaire est politique car on à connu le même genre de connards dans le sud-ouest... Sur une question d'intercommunalité au départ, tout allait bien, tous les profs devaient être transférés, mais après, l'école , qui avait promis un transfert de compétences ne l'a finalement pas fait et a menacé l'école municipale d'embaucher d'autres profs...Et au bout du compte il n'y avait plus de profs à recruter dans le département, car ils ont tous refusé la mascarade vu qu'ils se connaissaient tous, et que le syndicat des profs les avaient brieffé... Mais ça, le président de la Communauté de communes ne le savait pas car il ignorait que les professeurs travaillaient dans 4 ou 5 écoles et que les revendicatiosns passaient... Du coup, personne ne postulat ....Ils fûrent donc obligés de recruter des gens "sur Paris" ...mais qui , même avec un DE, voudrait se déplacer pour un salaire de misère dans l'anus du monde...?

Anonyme a dit…

bon bon, c'est bien beau tout ça...j'entend beaucoup parler de cette affaire. Ces histoires de magouille & co, tout est copinage arrangement familial ou conflit d'intérêt. Cela reflète bien le fonctionnement de la politique actuelle à tous les étages de la hiérarchie, et du plus petit au plus gros(Bien sûr quelques illustres personnes, font exception dans leur milieu). Oui même notre cher président ou big boss est ami avec la plupart des "gros" de chez Areva, a de la famille (pdg)chez malakoff méderic (d'où les dernières lois sur les retraites), notre cher Eric Woerth peut être pas coupable dans sa dernère affaire d'hippodrome, tout ceci n'est pas la partie immergée de l'iceberg malheureusement. Je ne sais pas si c'est ce qu'ils cherchent nos politiciens mais la révolution approche, préparons nous!
En tous cas elle semble déjà être arrivée dans ce petit patelin de Bonnétable. Privés de subventions depuis le mois de Janvier par les "polimafieuticiens" ils en seraient rendus à vendre le matériel de l'école, instruments de musiques compris bien entendu pour pouvoir continuer de payer leurs professeurs...

Anonyme a dit…

vendredi prochain devait avoir lieu le spectacle de danse et je me fiche de savoir qui est responsable . Encore que.... les responsables ne sont ils pas ceux qui ont initié le projet et qui au lieu de le mener à bien ont passé leur temps à se décharger de toute responsabilité, ça ne s'appelle pas de l'irresponsabilité ça. La réalité d'aujourd'hui, c'est que plus de 100 enfants en sont privés. Quel gâchis!

Anonyme a dit…

quels gachis!!oui quel gachis!!!mais les vrais responsables sont bien les soit disant enseignants qui n'ont pas du tout pensé aux enfants et qui ont passé leur temps à "boîcoté" le projet, quelle brillante padagogie!!!

Anonyme a dit…

je viens de lire le dernier commentaire, je suis assez d'accord les personnes présentes à l'assemblée générale d'octobre 2010 savent bien que ce sont certains professeurs qui ont fait échouer la création de l'école, et je dis bravo au CA qui était en place à cette époque pour des bénévoles ils ont eu bien du courage ! aujourd'hui ces mêmes professeurs ne doivent pas de poser en victimes.... ils récoltent ce qu'ils ont semé....

Anonyme a dit…

une école intercommunale à Bonnétable, c'est bien et franchement je parle au nom de plusieurs parents (dont je fais partie) nous attendons la rentrée avec impatience, que tout redémarre dans le calme et la sérénité...ce qui n'était pas le cas ces derniers mois, un peu de sérieux cà fera du bien....

Amélie a dit…

La majorité des adhérents comme moi soutiennent le projet d'école intercommunale. Je ne sais pas ce qui est reproché aux enseignants, car ceux-ci la soutiennent aussi, dans le but d'être intégrés dans ce projet à la rentrée, car sinon ils seront tous licenciés, car l'école associative n'a plus de subventions... La plupart des enseignants sont diplômés et présents dans cette école depuis plus de 5 ans pour certains, et ayant participé à un dynamisme certain, qui ne s'est jamais démenti depuis (gala de danse, auditions, échange avec l'Angleterre, cérémonies du 8 mai...). Depuis tous ces problèmes, il ne s'est plus rien passé à l'école: pas d'examens pour pouvoir évaluer sérieusement nos élèves, pas de fête de la musique... Tout ce qui avait lieu depuis plus de 6 ans dans cette école et qui participait à l'animation et à la culture locale à disparu cette année... Et je doute que l'on retrouve ce dynamisme l'année prochaine... Nous apprenons dans un article du Maine Libre du 20 mai que le projet de transfert des enseignants est abandonné... Alors qu'ils y étaient tous favorables. Désolé pour l'auteur(e) du commentaire plus haut, mais les enseignants n'ont jamais appelé au boycott du projet !! Beaucoup de réunions pédagogiques nous ont démontré le contraire ! Veuillez donc vérifier vos sources svp (et votre orthographe par le même occasion) avant d'écrire tout et n'importe quoi !!

Pétition lancée par les adhérents: (copier le lien)

http://www.petitionenligne.fr/petition/petition-pour-le-soutien-a-lequipe-pedagogique-de-lecole-de-musique-et-de-danse-de-bonnetable/1250


Merci

Anonyme a dit…

j'apporte un complément d'informations au message précédent...pour ce qui est des diplômes bien mal renseignée "Amélie", nos enfants faisaient de la danse avec un professeur non diplômé....quasiment tous les professeurs de musique ne possèdaient aucun diplôme donc examens, auditions aucune valeur!!!!et je pense que les pauvres bénévoles qui ont dirigé cette association l'ont échappé belle, en cas d'accident le bureau était responsable....donc pour reprendre vos propos "Amélie", il ne faut pas raconter tout et n'importe quoi....il faut être sûre de ce que vous avancez....

jean pierre a dit…

Pour une information en conformité avec la réalité voici un petit historique:


1. En avril 2010 la Communauté de communes Maine 301 accepte le principe de la prise de compétence « enseignement artistique musique et danse » suite aux sollicitations de la Commune de Bonnétable :
Pour pallier aux difficultés de gestion récurrentes de l’école associative de musique et de danse de BONNETABLE et à l’instabilité de la gouvernance (5 présidents en moins de 10 ans qui sont tous rentrés en conflit très sérieux avec le directeur, et l’avant dernier Président élu en décembre 2010 qui a fini par démissionner lui aussi en janvier 2011), et se doter d’un service public en conformité avec les prescriptions du schéma départemental des enseignements artistiques, la Communauté de Communes MAINE 301 a accepté de prendre la compétence en exercice direct de l’enseignement artistique Musique et Danse, et de transférer, en accord avec les Conseils d’Administration ( de l’époque … ) des deux associations concernées, les activités d’enseignement de l’harmonie de BEAUFAY et de l’école associative de musique et de danse de BONNETABLE ; cette démarche a donné lieu notamment à BONNETABLE à une réunion publique d’information (13/10/2010), précédée d’une réunion avec les enseignants (12/10/2010, une seule présente !! ), suivie d’une Assemblée Générale de l’association de BONNETABLE (15/10/2010). En dépit d’une pression acharnée menée contre le transfert par le directeur de l’école de musique de BONNETABLE ralliant avec lui des enseignants et des parents, les adhérents de l’association de BONNETABLE ont exprimé par un vote nettement majoritaire leur accord pour la proposition communautaire.
2. A partir de la rentrée de septembre 2010 le directeur de l’association de BONNETABLE mène une pression acharnée contre le transfert :
En effet ce dernier qui avait été d’abord convaincu, en juillet 2010, d’accepter un accord d’indemnisation à son avantage, s’est ensuite radicalement opposé au transfert menant la vie dure aux membres du conseil d’administration en place et les invectivant sans cesse afin qu’ils démissionnent.
La proposition de prise de compétence communautaire, votée en fin d’année 2010 à l’unanimité par l’ensemble des élus municipaux des 9 communes de la Communauté de Communes Maine 301 (soit plus de 100 élus), incluait le principe de la reprise des activités d’enseignement artistique des deux écoles associatives, et le transfert, sous certaines conditions, du personnel enseignant (qui était en statut privé) dans le cadre d’emploi de la Fonction Publique Territoriale. A l'initiative de la communauté de communes, une étude avait été diligentée auprès d’un cabinet spécialisé pour évaluer au cas par cas les possibilités d’intégration des enseignants, en fonction de leurs intentions, qualifications, choix professionnels, plans de formation, etc.…
Le comportement polémique du directeur de l’école de Bonnétable et d’une partie des enseignants ont enrayé cette démarche, entrainant par la suite la démission du conseil d’administration présidé par Madame TROUBAN, et l’impossibilité de mener à bien l’étude en vue de l’intégration ou le reclassement des enseignants. Le débat s’est envenimé autour de deux cas avérés de non intégration : celui d’une intervenante en danse ne justifiant pas des autorisations légales d’exercer dans un cadre public d’enseignement de la danse, et celui du directeur lui-même, pour défaut de qualification.

jean pierre a dit…

Et voici la suite et fin,signée JP VOGEL, Président de la Communauté de Communes MAINE 301:


3. Premier trimestre 2011 : la volonté des élus d’assurer un service d’enseignement artistique à la rentrée de septembre 2011 et par voie de conséquence d’ouvrir les postes d’enseignants sous le statut fonction publique territoriale :
Le nouveau conseil d’administration de l’association, élu en fin d’année 2010, n’a jamais voulu communiquer à la Communauté de Communes les éléments administratifs manquants qui auraient permis au cabinet spécialisé de mener à bien son étude, malgré plusieurs courriers recommandés envoyés par la Communauté de Communes, ni même les procès verbaux ayant nommé les nouveaux administrateurs et membres du bureau.
Dans cette situation conflictuelle et suicidaire pour l’association, les élus n’ont pas eu d’autre choix, devant l’impossibilité de mener l’étude de transfert à son terme, que de renoncer au transfert global et maintenir le cap sur un service public qui soit opérationnel en octobre 2011, avec la volonté d’assurer les cours de musique et de danse avec des enseignants qualifiés et motivés, en accord avec les exigences du schéma départemental auquel la Communauté de Communes Maine 301 à demandé son adhésion. Etant sur le secteur du Perche Sarthois, la Communauté de Communes s’est adressée tout naturellement à l’école ressource de ce secteur dans le cadre du schéma départemental, pour élaborer un projet d’établissement, prévoir les budgets de fonctionnement, procéder à la mise en place du service et préparer la rentrée. La Communauté de Communes a donc voté la création de 13 postes d’enseignement couvrant l’ensemble des disciplines enseignées (à temps non complet) ainsi que le budget nécessaire. S’agissant d’une nouvelle activité au sein de la collectivité, ces créations et leur annonce officielle s’imposent : les candidatures sont reçues jusqu’au 15 juin selon les formes statutaires de la Fonction Publique Territoriale et un jury interne de recrutement sera constitué. Les enseignants des deux écoles associatives de Bonnétable et de Beaufay ont toute liberté de poser leur candidature, démarche qu’un certain nombre d’entre eux a naturellement déjà effectuée. Le président de l’école de musique et de danse de Bonnétable à été informé officiellement de cette démarche par courrier recommandé en avril dernier.

Alain a dit…

Ouf ! Enfin une explication claire !
Je suis moi-même parent d'enfants de l'école de musique...eh oui effectivement l'attitude du directeur et des enseignants a été proprement irresponsable...le transfert allait se faire en douceur et le directeur a tout fait pour torpiller l'opération ! C'est d'une stupidité sans nom d'opposer l'associatif aux collectivités locales...d'où viennent les ressources des associations ? majoritairement des collectivités locales ! Et en tant "qu'utilisateur" du service mais aussi contribuable local, je suis ravi que nos élus prennent les choses en main pour associer service public et maîtrise des budgets ! Marre de payer pour satisfaire les égos de petits mandarins de la culture qui décrètent que l'argent public n'a aucune limite! C'est dur mais il faut apprendre par ailleurs que l'enseignement nécessite un minimum de compétences et c'est tant mieux s'il y a des règles pour encadrer ce genre d'activité. Les bonnes âmes qui interviennent ici sont aussi les premiers râleurs quant aux fonds publics...un peu de cohérence ne fait pas de mal.
Alain

Anonyme a dit…

merci à Mr le Président de communauté de communes d'avoir dit clairement les choses ; en tant qu'adhérente à l'EMDB je trouve scandaleux qu'un directeur ait eu une attitute aussi stupide et irresponsable au point de faire en sorte que le projet n'aboutisse pas...et aujourd'hui c'est la pauvre victime ?...pour ceux qui ont pratiqué le solfège à l'EMDB qu'en ressortait il ? Mr le Directeur qui enseignait le solfège passait son temps au téléphone et du coup les pauvres gamins n'apprenaient pas grand chose, c'est sûr qu'en école interco il n'aurait pas pû faire ce genre de choses....il aurait eu un vrai "patron" et en vérité cà il ne le voulait pas, en conclusion je dirai qu'être un vrai professeur cà ne s'invente pas, c'est bien pour cela que des diplômes sont exigés...vive l'école intercommunale, enfin du sérieux !!! des cours avec de vrais professionnels.
Merci à nos élus de prendre les choses en mains.

Anonyme a dit…

Un post qui buzz,

Une pétition qui cartonne,

Un conseiller-général-maire-président de syndicat de communes qui ouvre le parapluie du bon droit dans le mauvais sens,

La fédération UMP de la Sarthe mobilisée pour commenter les commentaires.

En attendant les prochaines fausses notes,

Amis de la musique cette cause est la vôtre,

Entonnez la Marseillaise sarthoise !

Indignez-vous !

Anonyme a dit…

TF1 fait du bon travail a priori , on réagit a chaud à la moindre étincelle ou provocation mais personne n'argumente ou apporte une quelconque preuve , on se couche devant de la crédibilité supposée , dû a un rang. Plus la signature est longue plus les propos sont vides.

Les collectivités ont toujours eu une participation minoritaire dans le budget de l'association quiconque fait l'effort de s'intéresser au sujet et donc de participer a une AG (ce qui n'était pas le cas des élus ou de leur adjoints, le 17 décembre sait cela et bien d'autres choses ..

Chaque point peut être réfuté ou attisé a votre guise ...

Le mal est fait.
Attendons Septembre pour savoir si à la place des "coups de fil et des pauvres gamins" .. il y'aura juste une once d'enseignement artistique ..

Je profite toutefois de passer par ici pour remercier l'ensemble de l'équipe des salariés et bénévoles pour avoir assurer les cours jusqu'au dernier jour de l'année et ceci sans subvention d'aucune collectivités, et sans changer ses tarifs.

nicole a dit…

ATTENTION :

Evenement musicale le 25 juin organisé par la CDC MAINE 301 , venez nombreux afin d'appreciez la qualité du futur enseignement artistique.

http://cdec-maine301.jimdo.com/

Anonyme a dit…

Merci Nicole, on viendra en nombre participer à cette belle cacophonie communale.
Le président 301 sera présent dans la chorale ?

Anonyme a dit…

je ne peux m'empêcher de réagir quand il est dit que les élus n'étaient pas présents à l'assemblée générale de décembre...c'est sûr que l'assemblée générale d'octobre ne leur sûrement pas donné envie de retourner à la suivante!! ce qui étaient présents ne peuvent oublier le numéro de "cirque" interprété par le directeur de l'EMDB aini que quelques professeurs et quand on ose écrire que les profs étaient pour le projet, il ne faut pas manquer d'audace...car à l'assemblée générale d'octobre ce n'est vraiment pas ce qu'ils ont exprimé...et en plus d'une incorrection totale....alors excusez moi, quand on se veut le titre de professeur, on assume....et on ne vient pas maintenant chercher pourquoi ils ne paraissent plus intégrés au projet de l'intercommunale...

catherine a dit…

le dernier commentaire m'amène à réagir aussi...j'ai été très choquée par l'attitude d'un certain professeur de violon, complètement exité...faisant de multiples photos du déroulement de cette assemblée complétement sabotée par le corps soit disant professoral, est il opportun de confier nos enfants à ce genre de personnage?...nous n'étions que dans une petite ville qui s'appelle Bonnétable, dans une réunion et non pas dans un "casse" en banlieue parisienne....

Alice a dit…

c'est la première fois que je me connecte sur ce blog mais pour avoir été proche des bénévoles de l'ancien CA je trouve inadmissible ce qui est dit dans le commentaire de "Christine"...cette personne est elle au courant que si les membres de l'ancien CA ont démissionné cà n'est pas pour mettre l'école en danger mais parce qu'ils ont été malmenés par un groupe de professeurs et quelques adhérents, moi j'appellerai cela du "harcèllement" afin qu'ils démissionnent...irruption pendant les cours de chorale....coups bas organisés pour destabiliser leurs réunions etc....de plus il est dit qu'ils ont 'liciencié" un professeur, "Christine" est elle au courant qu'il avait été décidé en réunion CA de lui donner son salaire jusqu'en juin??? malgré qu'elle n'assurait plus les cours...PAS TROP MECHANT L'ANCIEN CA...ils ont fait ce qu'il ont pû pour limiter les dégâts car c'est bien le directeur qui a commis une grossière erreur que d'accepter une personne sans diplôme pour donner des cours de danse, alors que la loi l'interdit formellement... ce dit directeur n'est pas un novice il a de l'ancienneté dans le métier....
Alors arrêter d'attaquer ces bénévoles qui ont porté cette association à bout de bras, qui ont fait que du bien.....

Evelyne a dit…

Ne suivant l'affaire que de loin, n'étant pas directement concerné mais habitant du territoire, je m'interroge tout de même...Vous parlez d'AG, de décisions communautaires etc...tout cela est public...les faits sont suffisants pour se faire une opinion sans tomber dans les règlements de compte (anonymes)sur un blog! Avec internet c'est vraiment devenue une manie de faire une affaire d'Etat du moindre fait divers...Ne serait-il pas préférable d'attendre septembre pour voir comment les choses se passent plutôt que de juger, à travers ce que je lis, selon des motifs purement politiques...(on parle même du Front national, de l'UMP, de Tf1, "Indignez vous"...non mais c'est pas un peu ridicule ?. Evelyne

Anonyme a dit…

Je ne suis pas d’accord avec Evelyne pour repousser ce débat à septembre car il s’agit de nos impôts. Time is money !
Cette affaire est emblématique de la politique culturelle du gouvernement. Elle est relayée par des élus locaux qui revendiquent une « prise de compétence en exercice direct… en matière d’enseignement artistique ». Sont-ils compétents dans ce domaine ? Sont-ils gestionnaires, enseignants, musiciens peut-être…
Ils souhaitent créer une structure « en conformité avec les prescriptions du schéma départemental ». C’est un jargon pour dissimuler une décision aux fondements discutables.
Ensuite, les querelles de personnes et les déclarations de mauvaises fois inévitables (des uns et des autres) masquent pareillement l’essentiel des questions que se pose le contribuable sarthois.
1/ Pourquoi fermer une école qui donnait satisfaction si l’on en juge par le nombre d’adhérents. On ne ferme pas un commerce ou une exploitation qui marche…
2/ Combien coûtaient les écoles de musique de Bonnétable et de Beaufay à leur commune respective, autrement dit aux contribuables en 2009. Montant de la subvention par rapport au nombre d’adhérents ?
3/ Combien coûtera l’école publique intercommunale ? Est-ce une économie ou une charge nouvelle pour les collectivités ?
4/ Est-il indispensable de recourir à des professeurs diplômés dans une école d’initiation et de proximité ? Viendront-ils du Mans, d’Alençon ? A quel prix ? Pour quelles disciplines ? Harpe, saxo, piano, tambour ? Est-il raisonnable de vouloir créer une sorte d’académie à l’échelle locale ?
5/ Quid du ministère de la culture ? Une étude a-t-elle été faite ? Un médiateur a-t-il été sollicité par le Préfet ?
Il y a certainement d’autres questions à poser à Monsieur Vogel qui s’est exprimé sur ce blog, ce qui est signe de dialogue et peut-être d’une volonté de transparence ! Wait and see….

Anonyme a dit…

Je ne suis pas d’accord avec Evelyne pour repousser ce débat à septembre car il s’agit de nos impôts.
Time is money !
Cette affaire est emblématique de la politique culturelle du gouvernement. Elle est relayée par des élus locaux qui revendiquent une « prise de compétence en exercice direct… en matière d’enseignement artistique ». Sont-ils compétents dans ce domaine ? Sont-ils gestionnaires, enseignants, musiciens peut-être…
Ils souhaitent créer une structure « en conformité avec les prescriptions du schéma départemental ». C’est un jargon pour dissimuler une décision aux fondements discutables.
Ensuite, les querelles de personnes et les déclarations de mauvaises fois inévitables (des uns et des autres) masquent pareillement l’essentiel des questions que se pose le contribuable sarthois.
1/ Pourquoi fermer une école qui donnait satisfaction si l’on en juge par le nombre d’adhérents. On ne ferme pas un commerce ou une exploitation qui marche…
2/ Combien coûtaient les écoles de musique de Bonnétable et de Beaufay à leur commune respective, autrement dit aux contribuables en 2009. Montant de la subvention par rapport au nombre d’adhérents ?
3/ Combien coûtera l’école publique intercommunale ? Est-ce une économie ou une charge nouvelle pour les collectivités ?
4/ Est-il indispensable de recourir à des professeurs diplômés dans une école d’initiation et de proximité ? Viendront-ils du Mans, d’Alençon ? A quel prix ? Pour quelles disciplines ? Harpe, saxo, piano, tambour ? Est-il raisonnable de vouloir créer une sorte d’académie à l’échelle locale ?
5/ Quid du ministère de la culture ? Une étude a-t-elle été faite ? Un médiateur a-t-il été sollicité par le Préfet ?
Il y a certainement d’autres questions à poser à Monsieur Vogel qui s’est exprimé sur ce blog, ce qui est signe de dialogue et peut-être d’une volonté de transparence ! Wait and see….

Anonyme a dit…

C'est drôle ici !!!

Anonyme a dit…

J'étais naturellement présente à l'Assemblée générale . quand je vois ce qui est écrit plus haut, je ne peux m'empêcher de réagir à mon tour. On nous parle d'une autre AG en décembre? mais personne n'en a été informé les professeurs ont été des incompétents! quand on écoute leurs élèves jouer par rapport à ceux du conservatoire pendant leurs auditions, on comprends.La prof de danse voulait faire du hip hop ou de la danse africaine à nos enfants! Et bravo à l'ancien CA, qui au moins défendait certaines valeurs! On est à Beaufay, pas dans la savane.

Anonyme a dit…

Bonjour à tous. Juste un petit rappel : le directeur de l'Ecole de Musique a été parachuté à ce poste par l'ancien directeur, qui n'était que son beau-père !!! Et oui, c'est ainsi facile de devenir directeur sans avoir de diplôme......

Anonyme a dit…

Alors là, tout s’explique !
Mais un diplôme est-il nécessaire pour être directeur d’une association artistique ?
Ce poste doit être un fromage ! En plus, il se transmet de père en gendre au nez et à la barbe du conseil d’administration. C’est mieux que le job de Luc Ferry !
Le sans diplôme est un type fortiche, un beau gosse aussi. Tiens, faudrait peut-être chercher aussi de ce coté !
Cette histoire décidément est passionnante, vivement la suite…

Anonyme a dit…

Bon c'est un peu polémique toute cette histoire de grande famille! Heureusement pour les salariés de cette association que le président était le père d'un prof et le trésorier le père d'un autre, et que le prof de violon était le frère de la prof de piano... ou cela va t'il s'arrèter ??? On se marre bien à bonnétable

Anonyme a dit…

je réagis par rapport à l'article paru dan Maine Libre l'école est passsée de 330 élèves à 220..et pour cause...cà ne leur faisait pas peur de perdre des adhérents puisqu'ils n'ont pas hésité à exclure de la chorale deux membres de l'ancien CA, sans raison bien sûr,sans même prévenir la chef de choeur juste pour avoir été favorable au projet de l'interco et du coup par solidarite tous les choristes ont arrêté à l'EMDB...22 adhérents tout de même... à cela ajouter toutes les torpilles déployées pour décourager le professeur de danse diplômé ma foi au bout de compte on en a marre!!!maintenant ils n'ont qu'à s'en prendre qu'à eux mêmes.

Anonyme a dit…

Mème pas vrai !!!! cé pas 220 mais 120 !!! ils ont donc perdu 210 adérants en 5 mois, c'est a dire un par jour !!! quel gachis, on vois ou sa mène ces conpotements....

Anonyme a dit…

Il y a aussi un autre fait plus grave avéré, confirmé par d'autres adhérents: les professeurs ont laissé sciemment pénétrer dans les locaux de la salle ou se tenaient les cours, des gens du voyage, plusieurs fois de suite, sans en avertir les autorités ! Ces gens arpentaient alors les murs en toute liberté, et dérangeaient même nos enfants pendant leur cours! Pourquoi ce laxisme volontaire de la part des professeurs, et surtout dans quel but? et quelle sécurité pour nos enfants?

Anonyme a dit…

Hostilitée contre les gens du voyage , refus de la culture hip hop ou africaine , jugement de valeur négatif sur la savane , désir d'instaurer une hiérarchie affirmée avec un vrai patron ... Non la c'est plus drôle du tout. Mais il doit avoir un rapport entre ces commentaires et la présence de l'ancienne présidente de l'association sur des liste électorale d'extrême droite ... Information tout à fait vérifiable sur le site du gouvernement . ... Non seulement c'est pas drôle mais en plus ça fait peur !!!

Karine a dit…

Ah oui d'accord ... bah voilà qui est beaucoup plus clair maintenant. Il est pas du tout question de qualifications ou de culture en fait.

Anonyme a dit…

Quoi ?
On a laissé des manouches entrer dans l’école !
On leur a peut-être même permis d’allumer un feu de camp dans la cour !
De jouer de la guitare sur un rythme endiablé façon Django Reinhardt pour que des femmes à la cambrure lascive dansent en claquant des mains!
Et personne n’a osé alerter la gendarmerie ?
Quelle décadence !

Anonyme a dit…

moi parent d'élève je m'adresse à l'ancienne présidente, je vous avais alerté sur le comportement du directeur au cours de solfège et "tête baissée" vous l'avez défendu !!! ainsi que sur la qualité des cours de danse, (d'ailleurs nos enfants ont arrêté) ils répétaient toujours la même chose pendant une année et vous l'avez aussi défendue!!! vous sembliez être "mère poule" envers l'équipe de professeurs....qu'en pensez vous aujourd'hui....cà valait le coup...que de reconnaissance !!! vive le bénévolat!!!

Jean a dit…

Je suis scandalisé ! Cette histoire de roms mêlée à l'école? c'est vrai ou c'est du délire?

catherine a dit…

d'accord avec ce dernier commentaire, si c'est vrai c'est du délire !!!

Anonyme a dit…

oh mais ma copine a peur du fn...peur d'un vrai patron...normal t'en branles pas une!allez sans rancune viens boire une petite bière à l'entracte cà va te rassurer tout de suite! bien sûr c'est pour toi Sophie BOUVIER ce petit commentaire, t'inquiètes donc pas....

Anonyme a dit…

Bonjour à tous!
Vous vous êtes visiblement bien renseignés sur les diplômes que doivent posséder les professeurs dans une école de musique et de danse:
1- Pour un professeur de musique il n'y a aucun texte de loi qui dit qu'il est obligatoire d'avoir un diplôme quelconque... Seul le schéma départemental (ce n'est pas une loi)propose que les écoles recrutent des professeurs qualifiés du DEM ou du DE pour que celles-ci obtiennent plus de subventions...A réfléchir
De plus, le professeur qui ne fait qu'enseigner et qui n'a plus le temps de jouer de la musique est il plus légitime que le professeur qui fait des concerts et qui sait encore jouer de la musique? C'est un peu le débat du moment dans l'éducation musicale...

2- Concernant le poste de directeur dans des structures comme celle de Bonnétable le seul texte que j'ai pu voir est dans le schéma départemental, et il est "directeur identifié et rémunéré" si je ne me trompe pas. Si d'autres textes existent n'hésitez pas à me le faire savoir ça m'intéresse.

Ces deux premières conditions font partie d'une liste de conditions pour adhérer au réseau du schéma départemental et par conséquent obtenir plus d'argent pour les communes gérantes de l'école. Il n'y a aucune loi à ma connaissance pour ces diplômés sinon faites le moi savoir en me donnant le numéro de l'article de loi ou l'arrêté. Merci

3- Enfin et pour finir la danse:
Il est effectivement obligatoire (c'est une loi) d'avoir un DE de danse pour enseigner la danse classique, moderne, moderne jazz ou contemporaine; à quand remonte votre dernier ballet comme les petits rats de l'opéra? Y en a-t-il déjà eu? Sinon si la danse enseignée dans votre école était du style french cancan ou d'autres styles de danses populaires alors un diplôme d'encadrement suffit. Vous êtes vous demandé dans ce cas là si votre professeur en avait un?

Pour conclure:
Je suis un enseignant pas forcément qualifié, selon vos critères, du nord de la France et je m'interroge en voyant ce qui est écrit ici si l'envie première est la politique ou la culture... Ou encore l'argent? C'est ça qui vous dirige dans l'éducation de vos enfants?
Que veulent vos enfants? D'autres matières ou les professeurs qui ont monté une école à environ 300 élèves (si j'en croit les chiffres du site...)? Car une école de 300 élèves c'est conséquent et même énorme, alors il ne doit pas y avoir une si mauvaise équipe que ca...(je m'interroge seulement sur vos critères...)
Je tenais aussi à m'interroger sur le discours politique extrémiste dans la culture: la culture c'est l'art de pouvoir s'ouvrir sur le monde extérieur et de pouvoir accepter toutes les différences...
Je souhaite bon courage à tous ceux qui sont pour LA Culture.

Anonyme a dit…

Ah oui, j'oubliais:
Bonne fête de la musique!

Mickael Jackson's friends a dit…

Peace, Love, NOW !!!
Il y a de la musique dans le soupir du roseau, dans le chant d'une feuille sous la pluie.
Il y a de la musique dans le scintillement des étoiles, dans les yeux d'un enfant.
Il n'y en a pas dans les potins de commères mémères qui s'ennuient...

Bruno.C a dit…

Communiqué de dernière minute: la culture serait morte dans la grande communauté de commune et les élus ne réagiraient pas... Mais c'est pourtant la politique qui dirige notre culture aujourd'hui?! Mais oui vous savez par le biais de la télévision où on y passe que des programmes non boycottés, idem dans certains journaux... Ne faites pas forcément confiance à la masse, c'est celle-ci qui a déclarer de nombreuses guerres... Une masse souvent bernée par un seul homme...
Certains me diront que j'ai la langue fourchue mais tout cela n'est pas affirmation mais bien une demande à la réflexion...
Agissez par la réflexion non comme des moutons qui n'ont que pour opinion l'avis d'une forme de majorité...

Anonyme a dit…

Dernier rebondissement dans cette sordide affaire: les locaux de l'école de musique et de danse de Bonnétable auraient été cambriolés la nuit dernière...

Anonyme a dit…

cambriolage....avec effraction ou sans ??? cà ressemble étrangement à d'autres précédents cambriolages....j'espère que l'enquête ne nous fera pas encore la mauvaise surprise d'apprendre que l'auteur est un ex professeur...C'est tellement décevant...

Anonyme a dit…

renseignez vous trois personnes dont un mineur (voir le journal) auraient été retrouvées à propos de ce dernier fait qui fait suite à un autre du même genre très récent.

Marc a dit…

Donc ? ca y'est c'est la fin tout le monde a vidé son sac ? ... les cours commencent quand pour l'anée 2011 ?

Anonyme a dit…

Les cours n'ont pas encore commencé... A priori, certains professeurs récemment embauchés auraient démissonné...